L’intime du droit à la Renaissance

Bruxelles-Liège, 22-24 mars 2007

 

Colloque organisé à l’occasion du 50e anniversaire de la Fisier, en collaboration avec l’Institut d’Histoire de la Renaissance et de la Réforme (Université de Liège), l’Institut interuniversitaire pour l’Étude de la Renaissance et de l’Humanisme (Bruxelles, ULB / VUB) et le Musée de la Maison d’Érasme (Anderlecht, Bruxelles).

 

Comité scientifique:

Thomas Berns (Bruxelles & Tours), Hugo de Schepper (Nijmegen), Ian Maclean (Oxford), Michel Porret (Genève), Paolo Prodi (Bologne), Matthias Schmoeckel  (Bonn), Nathalie Zemon Davis (Toronto).

 

Comité organisateur:

Arnout Balis (Bruxelles), Franz Bierlaire (Liège), Wouter Bracke (Bruxelles), Max Engammare (Genève), Marie-Madeleine Fragonard (Paris), Saverio Ricci (Rome), Alexandre Vanautgaerden (Bruxelles).

 

 

Séances

Jeudi 22 mars : Le Diplomate

Bruxelles, Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique.

 

Vendredi 23 mars : Le Père & le Maître

Liège, Université de Liège

 

Samedi 24 mars : Le Pasteur et le Juge

Bruxelles, Musée de la Maison d’Érasme

 

Introduction

Les séances des deux premières journées seront introduites par un exposé de Valérie Hayaert (Université de Chypre) sur les emblèmes juridiques de Pierre Cousteau en rapport avec le thème de la séance. Les deux séances de la journée du samedi seront introduites par Cecilia Paredes (Bruxelles, Service des Monuments et sites de la Région Bruxelles-capitale).

 


 

Jeudi 22 mars : Bruxelles, Palais des Académies.

Introduction de Max Engammare, Président de la FISIER

PM :  « Le Diplomate», Daniel Ménager (Université Paris X-Nanterre)

  1. Jean-Louis Fournel (Université Paris VIII), Écriture diplomatique et écriture historiographique : la question du prince chez Guicciardini et Machiavel.
  2. Monique Weis (FNRS-Université Libre de Bruxelles), Fondements juridiques et pratiques diplomatiques aux XVIe et XVIIe siècles : l’exemple des relations entre les Pays-Bas espagnols et le Saint Empire.
  3. Gregory Lewkowicz, (FNRS-Université Libre de Bruxelles), Les figures du diplomate selon les manuels diplomatiques : de la Renaissance à l'Age baroque.
  4. Alexandre Vanautgaerden (Maison d’Érasme, Bruxelles), La rédaction des marginalia de l’Institutio principis Christiani d’Érasme et la censure.

 

Vendredi 23 mars : Université de Liège

AM : « Le Père », Egle Becchi (Université de Pavie)

1.       Claire Dolan (Université Laval, Québec), Mythe et réalité du père chez les notaires du XVIe siècle à Aix-en-Provence.

2.      Monica Ferrari (Université de Pavie), Le rôle du père dans la familia des princes en Italie au XVe siècle.

3.      Franz Bierlaire (Université de Liège, Université Libre de Bruxelles), Les droits et les devoirs du père de famille selon Érasme.

 

PM : « Le Maître », Thomas Berns (Université Libre de Bruxelles)

  1. Antonio Serrano González (Université Autonome de Barcelone), Le censeur et les pauvres.
  2. Jean-Paul Pittion (CESR, Université François Rabelais, Tours) : Discipliner, édifier: le rôle du recteur à l'Académie protestante de Saumur (1603-1684)
  3. Géraldine Cazals (CNRS-Université de Lille-II), Une corporation toulousaine au début du XVIe siècle.
  4. René Hoven (Université de Liège), L'image du maître d'école chez Érasme et Thomas More.

 

Samedi 24 mars : Bruxelles, Maison d’Érasme

AM : « Le Pasteur », Mathias Schmoeckel (Université de Bonn)

  1. Vincenzo Lavenia (École Normale Supérieure, Pise), Donner à César ce qui est à César ?Fiscalité et Église catholique après l'époque médiévale.
  2. William G. Naphy (University d’Aberdeen), Calvin's Consistory: A Secular Court?
  3. Jean-Pierre Bordier (Université de Paris X-Nanterre), Les Procès de Paradis dans la littérature dramatique et didactique de la fin du Moyen Âge (fin XIVe-XVIe siècle).
  4. Guy Bedouelle (Université de Fribourg), Érasme et l’idéal évangélique du pasteur.

 

PM :  « Le Juge », Ian Maclean (Université d’Oxford, All Souls College)

  1. Richard Cooper (Université d’Oxford, Brasenose College), L'image littéraire du juge à la Renaissance en France.
  2. Alessandro Pastore (Université de Vérone), Le juge, le juriste et le médecin (Italie, XVIe et XVIIe siècles).
  3. Silvana Seidel Menchi (Université de Trente), Le juge comme confesseur, le confesseur comme juge. Érasme et les pratiques judiciaires de son  temps.

 

Retour